La communauté Kuna, peuple autochtone de l’archipel des San Blas, s’est ralliée à la gouvernance panaméenne mais réussit encore à préserver ses terres et ses traditions. Malgré de nombreuses propositions indécentes pour construire hôtels et complexes touristiques, les Kuna refusent encore et toujours de céder la propriété de leurs terres. En résulte un incroyable paradis tropical fait de centaines d’atolls vierges pourtant à proximité immédiate des côtes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge