Pour beaucoup de visiteurs, la capitale thaïlandaise n’est rien d’autre qu’une ville tentaculaire, sale et polluée. Rien de plus vrai mais faut-il pour autant la fuir et oublier ses nombreux attraits ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
EN MOUVEMENT PERPÉTUEL

BON À SAVOIR
LA VILLE AUX MILLE NOMS

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

EN MOUVEMENT PERPÉTUEL

Arriver à Bangkok pour la première fois s’apparente à entrer dans une véritable fourmilière humaine. La surpopulation, la crasse et la pollution ambiante peuvent rapidement donner la nausée au voyageur qui ne s’est jamais frotté à la densité en population humaine du continent asiatique. Pourtant, il serait dommage de s’arrêter à ce premier constat néfaste. Comme pour beaucoup de grandes villes, un temps d’adaptation est nécessaire afin de profiter pleinement des innombrables attraits de Bangkok. De manière surprenante, c’est justement sa forte population qui rend la ville finalement si attachante.

« La surpopulation, la crasse et la pollution ambiante peuvent rapidement donner la nausée au voyageur […] »

Pas un coin de rue sans qu’un étal ne propose à la vente un met jusque là inconnu, pas une minute sans assister à une scène de vie qui surprend le voyageur, pas une journée sans avoir vécu pleinement une culture et un style de vie à mille lieu de notre monde occidental. Véritable voyage accéléré, Bangkok permet de s’imprégner des fondements de la culture Thaï plus rapidement que n’importe quelle autre ville du pays. Pour vous en convaincre, visitez quelques uns des innombrables marchés qui s’interconnectent comme les bras d’une pieuvre. Goûtez à l’intensité du dépaysement qui frappe à chaque pas fait dans cette ville en perpétuel mouvement.

BON À SAVOIR

LA VILLE AUX MILLE NOMS

Chose étrange : Bangkok n’est pas le nom officiel de la capitale thaïlandaise. L’appellation complète de la ville pourrait se transcrire ainsi : « Krung thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast ». Le livre Guinness des records certifie d’ailleurs qu’il s’agit du nom de lieu le plus long au monde. Le plus surprenant est que le nom de Bangkok, internationalement connu, a été oublié par bon nombre de thaïs habitant en milieu rural depuis sa modification lors du transfert de la capitale sur la rive du fleuve Chao Phraya en 1782.

« Le livre Guinness des records certifie d’ailleurs qu’il s’agit du nom de lieu le plus long au monde. »

Ce transfert, réalisé pour des raisons défensives, est à l’origine de la création du « Grand palais » dont une photographie est en tête de cet article. Krung Thep, le nom abrégé de la ville est largement utilisé dans le pays et remplace une appellation fleuve dont la traduction serait la suivante : « Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme palais royal, pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn ». Aux yeux du monde, c’est pourtant l’ancienne appellation « Bangkok » signifiant « Terre inondable aux roseaux » qui demeure.

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCESSIBILITÉ      80/100

Capitale nationale, la ville de Bangkok est la plus facile à rallier du pays. La vaste majorité des transports vous y emmèneront, souvent sans détours ou presque. Le réseau de bus est particulièrement bien développé en Thaïlande et il s’agit probablement du moyen de transport le plus économique avec le train. La voie des airs est bien évidement une solution pour limiter le temps passé dans les transports mais reste largement plus onéreuse. Enfin, un réseau de minibus privé existe afin d’éviter les bus bondés et les innombrables arrêts. En revanche, ces transports sont souvent destinés aux touristes et pratiquent donc des tarifs en conséquence.

Par la route :

Trois terminaux de bus desservant toutes les provinces du royaume font de Bangkok la ville la mieux connectée du pays. Le réseau étant particulièrement dense, utiliser le bus est toujours possible et souvent particulièrement économique.

  • TERMINAL EST : Permet principalement de rallier les villes de Pattaya, Rayong ou Chanthaburi situées à l’Est du pays. Attention, les bus pour Aranya Prathet partent du terminal Nord-Est.
  • TERMINAL THOSARA / NORD EST : Rendez vous à ce terminal si vous voulez partir vers Aranya Prathet à la frontière cambodgienne ou vers toutes les villes du nord dont Chiang Mai.
  • TERMINAL SUD : En plus de l’ensemble des destinations au Sud du pays, ce terminal particulièrement bien organisé dessert également l’Ouest et notamment la ville de Kanchanaburi.

Par le train :

Plusieurs lignes sillonnent le pays, la plus connue étant celle qui traverse le royaume du Nord au Sud en passant par Bangkok. Veillez à vous rendre directement en gare pour acheter votre billet car les trains thaï sont sujets à de nombreux changements.

Par les airs : www.thaiairways.com – Thai Airways

La compagnie aérienne thaï est particulièrement agréable et permet de rallier l’ensemble des grandes villes du pays ainsi que de nombreuses destinations internationales. N’hésitez pas à envisager l’avion si vous souhaitez visiter le nord et le sud du pays dans un temps réduit.

 

ACTIVITÉS      65/100

Particulièrement grande et tentaculaire, la ville de Bangkok propose d’innombrables activités pour tous les goûts. Se balader simplement dans la ville est une expérience en soit et mérite d’y accorder du temps. Voici toutefois une liste de sites à ne pas rater lors d’une visite dans la capitale thaïlandaise.

Wat Phra Kaew et Grand palais : Bouddha d’émeraude et anciens appartements royaux.

Véritable prouesse de l’architecture thaï, le Wat Phra Kaew offre tout le raffinement et l’élégance de la culture constructive nationale en un seul lieu. Dans le temple principal, le petit bouddha d’émeraude trône en hauteur, presque caché sous ses habits d’apparat brodés d’or. Dans ce temple comme dans les autres, pensez à l’étiquette : retirez vos chaussures en rentrant et ne vous asseyez pas la plante des pieds dirigée vers une effigie de Bouddha. Dans le même complexe, vous pourrez découvrir le Grand palais à l’architecture royale impressionnante.

Wat Pho : Gigantesque Bouddha.

Comme enfermé dans ce temple pourtant imposant, le plus grand Bouddha couché du pays vous attend dans la salle principale du Wat Pho. Sans conteste un des temples les plus marquants de tout le pays, n’hésitez pas à visiter ses murs et vous recueillir devant une incroyable statue longue de presque 50 mètres.

Marché aux amulettes : Brocante sacrée.

Imaginez un marché pour philatélistes ou pour numismates seulement les timbres et les pièces ont été remplacés par des amulettes à l’effigie du Bouddha. Ces minuscules sculptures finement ciselées étant censées porter chance, ce marché regroupe l’ensemble des croyants et superstitieux de la ville avec une forte proportion de personnes exerçant un métier à risque. N’hésitez pas à feuilleter les catalogues pour constater les prix mirobolants de certaines œuvres pas plus grosses que le pouce.

Musée national : Collection de sculptures sacrées.

Peut-être le plus grand musée du pays, cet immense édifice propose de nombreuses expositions permanentes qui vous permettront d’apprécier les différents styles de sculpture religieuse. Si vous ne devez vous plonger que dans un seul et unique musée à Bangkok, c’est celui-là.

Wat Arun : Stupéfiants stupas.

Construit sur la rive ouest de la rivière « Chao Phraya », ce temple surprenant donne également l’opportunité d’emprunter le ferry et d’apprécier la ville autrement. L’immense stupa (haute construction pointant vers le ciel) recouvert de céramique et visible depuis de nombreux points dans la ville est tout bonnement stupéfiant.

Musée national des barges royales : Œuvres flottantes.

Ce hangar en bord de rivière renferme les magnifiques embarcations royales servant aux processions faites sur la rivière. Bien que les processions soient rares, vous pouvez toujours admirer les chefs d’œuvre flottants qui les composent généralement dans ce musée peu conventionnel.

Chinatown : La Chine en Thaïlande.

Le quartier chinois de Bangkok mérite largement le détour car il regroupe plus d’étals au mètre carré que le reste de la ville et ce n’est pas peu dire. Cette vibrante communauté établie à la base pour aider à la reconstruction de la nouvelle capitale offre aujourd’hui une immersion sincère dans la culture chinoise toute proche.

Stades Lumphini et Ratchadamnoen : Boxe thaïlandaise.

Pierre angulaire de la culture sportive locale, la boxe thaï est devenue une discipline reconnue dans le monde entier. Si assister à un match vous enthousiasme, voici les deux stades qui proposent ce spectacle. Soyez toutefois prévenu qu’un tarif particulièrement élevé est réservé aux touristes, ce qui peut gâcher la fête. Les places au premier rang permettent d’apprécier le spectacle et d’être loin de la foule en délire. En revanche, si c’est l’expérience du public qui vous attire, n’hésitez pas à vous placer en seconde ou même troisième catégorie : sensations fortes garanties.

Festivals :

  • NOUVEL AN CHINOIS : Entre Janvier et Février, le nouvel an chinois est largement célébré dans la capitale et plus particulièrement dans le quartier chinois.
  • SONGKRAN : Célébré à la fin de la première quinzaine d’Avril, le nouvel an thaï est l’occasion d’incroyables festivités et de batailles d’eau mémorables.
  • LOI KRATHONG : Prenant place entre Novembre et Décembre en fonction du calendrier lunaire, cette fête populaire consiste à faire voguer ou voler lanternes et bougies pour remercier les divinités de la nature.

TARIFS      70/100

En comparaison au reste du pays, la capitale peut paraître relativement chère en ce qui concerne l’hébergement, les visites et certains restaurants mais ne perdez pas de vue que vous y trouverez plus de choix que n’importe où ailleurs. De plus, les innombrables marchés proposent d’innombrables articles toujours plus incroyables ou étranges, et à des prix très abordables. De manière générale, demandez vous si l’endroit où vous faites vos emplettes vise une clientèle touristique ou locale : cela fera souvent la différence entre une bonne affaire côté client ou côté commerçant.

HÉBERGEMENT      65/100

La vile regorge d’hébergements pour toutes les bourses. Comme souvent, le prix de la chambre est plus élevé dans la capitale qu’ailleurs dans le pays sauf sur les plages bien entendu. Difficile de citer la majeure partie des hébergements vraiment petit budget de la ville car ces derniers n’ont souvent pas de site internet leur permettant de prendre les réservations depuis l’étranger. Si vous souhaitez voyager de manière économique, n’hésitez pas à vous rendre sur place sans réservation et à négocier les prix après avoir vu la chambre. Attention toutefois aux périodes de fête qui peuvent augmenter drastiquement la demande en hébergement.

Hébergement rapport qualité prix : Bansabai Hostel

Légèrement excentré, cet hôtel bien tenu permet de se ressourcer après une longue journée dans la cacophonie du centre. La piscine à débordement sur le toit est un vrai luxe au regard du prix demandé. Le tarif de la course en tuktuk vers le centre ville étant minime, n’hésitez donc pas à prendre un peu de distance avec l’intensité de la ville

Hébergement luxueux : www.casanithra.com/main – Casa Nithra

Magnifiquement placée, cette grande maison rouge offre tout le confort d’un grand hôtel pour un tarif très compétitif. Alliant artisanat traditionnel et modernité des finitions avec beaucoup de goût, la Casa Nithra vous garantie une très belle expérience lors de votre séjour à Bangkok.

FRÉQUENTATION      45/100

Bien évidement, la capitale nationale est particulièrement courue. La plupart des voyageurs arrivent ou décollent de Bangkok lors de leur visite et cette affluence est particulièrement visible dans « Khao San Road », la rue touristique par excellence. Devenue complètement différente du reste de la ville car construite uniquement pour les touristes, cette fameuse rue symbolise parfaitement la dualité de Bangkok. D’un côté, une véritable mascarade pour touristes, somme toute agréable mais à mille lieu de l’ambiance de la ville, de l’autre une cité radieuse qu’il faut savoir découvrir. La fréquentation de Bangkok sera toujours importante et les attrapes-touristes sûrement plus présent qu’ailleurs. Pourtant, il existera toujours une ville profondément ancrée dans la culture nationale qui ne demande qu’à être découverte.

Meilleure saison :

La région subit deux saisons distinctes : une saison sèche et une saison des pluies. Bien évidement, il est conseillé de profiter de la saison sèche de Novembre à Avril pour visiter la Thaïlande, pourtant cela n’a pas grande importance lorsqu’il s’agit de découvrir Bangkok. La ville s’explore aussi bien sous la pluie et son authenticité n’en ressort que d’avantage. Méfiez vous toutefois des inondations qui arrivent fréquemment et bloquent parfois les avions au sol.

AUTHENTICITÉ      60/100

Passer à côté d’une ville aussi culturellement riche que Bangkok serait dommage mais apprendre à la découvrir prend facilement quelques jours. Pourtant une fois que l’on s’est adapté à son incessant fourmillement, il serait presque possible de découvrir l’intégralité de la culture thaï sans bouger de la ville. Autant dire que peu de choses sont plus authentiques et diversifiées qu’une capitale semi-millénaire étant, encore aujourd’hui, un des plus grands centres économique et commercial de la région.

ITINÉRAIRE

QUE FAIRE AUX ALENTOURS

Bangkok : La capitale fourmilière
Bruyante, sale et surpeuplée, Bangkok est toutefois une étape indispensable de tout voyage en Thaïlande. Découvrez en quelques jours les nombreuses subtilités de la culture thaï dans ce véritable bouillon de vie qu'est la capitale. Si l'intensité de la ville vous fait peur, n'hésitez pas à vous offrir un des nombreux hôtels de standing relativement éloignés du centre.
Accessibilité80%
Activités65%
Tarifs70%
Hébergement65%
Fréquentation45%
Authenticité60%
POUR
  • La culture
  • La vie quotidienne
  • Les marchés
CONTRE
  • La pollution
  • Le bruit
  • La surpopulation
64%Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
62%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge