La région de Trollaskagi est une large péninsule s’étirant au nord-ouest de l’Islande et se découpant en plusieurs fjords tous peuplés de baleines. Quels sont les lieux principaux à ne pas manquer ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
SOUS LES RAYONS DU SOIR

BON À SAVOIR
LA PÊCHE AU HARENG

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

SOUS LES RAYONS DU SOIR

Lors d’un voyage en Islande, l’évolution de la météo est un sujet toujours incertain. Du jour au lendemain, d’une heure à l’autre, les nuages peuvent masquer le soleil et la pluie s’inviter à la fête. Les plus chanceux vous garantiront que le soleil ne disparait jamais derrière les nuages mais les probabilités ne s’orientent pas vraiment vers cette réalité biaisée. La vérité est que la couverture nuageuse, la pluie et parfois même la neige font partie du quotidien estival des islandais. Soyez prêt à recevoir quelques gouttes et votre voyage devrait se passer à merveille.

« La nature islandaise a le don d’associer les couleurs avec un maestria en osant des combinaisons surprenantes au résultat éblouissant. »

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, des nuages bas léchant les sommets des montagnes renforcent l’image sauvage et reculée du pays et en font une destination mystérieuse et un peu mythique. De plus, le voyageur ayant expérimenté le mauvais temps sera ébahi par la beauté qu’apporte au paysage le moindre rayon de soleil. La nature islandaise a le don d’associer les couleurs avec un maestria en osant des combinaisons surprenantes au résultat éblouissant. Magnifiques sous leur chape nuageuse, les paysages touchent au sublime dès que la lumière vient faire raisonner les couleurs entre elles.

BON À SAVOIR

LA PÊCHE AU HARENG

Facilement reconnaissable à son goût fumé et salé, le hareng Saur est un aliment connu depuis des siècles par les populations humaines à travers le globe. Les techniques de salage et de fumage sont aussi diverses que variées mais la possibilité de conserver le produit fini en fait une source de nourriture précieuse pour tous les peuples. L’Islande et sa grande tradition de pêche importée en partie de la Norvège ne fait pas exception. Pourtant, l’histoire surprenante et tragique du hareng islandais donne à réfléchir aux scientifiques comme au commun des mortels.

« Mais du jour au lendemain, plus aucun hareng ne fut trouvé dans les eaux islandaises et, en 1969, une crise économique sans précédent frappa le pays de plein fouet. »

L’industrialisation de la pêche datant d’après guerre, c’est à cette époque que l’Islande s’investit massivement dans cette ressource apparemment inépuisable et providentielle. Le hareng, grâce aux nombreuses techniques de conservation, devient rapidement une des exportations majeures du pays et la source de revenus principale de la plupart des habitants. La pêche de ce poisson atteint des records en 1966 où plus de 900 000 tonnes de harengs furent extraits des eaux. Mais du jour au lendemain, plus aucun hareng ne fut trouvé dans les eaux islandaises et, en 1969, une crise économique sans précédent frappa le pays de plein fouet. Si les populations de hareng sont aujourd’hui revenues en Islande, il y a sûrement une leçon à retenir concernant la surpêche et la dépendance d’une population à une seule activité aux revenus incertains.

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCESSIBILITÉ     65/100

La péninsule de Trollaskagi s’étend au nord d’Akureyri qui s’avère être la plaque tournante des transports dans le nord de l’Islande. Accessible en bus et en avion, cette ville importante propose ensuite des trajets en bus vers des endroits plus reculés. Comme toujours en Islande, utiliser son propre véhicule ou en louer un permet d’être bien plus flexible et de rentabiliser votre temps sur place mais ce n’est pas une obligation pour se rendre dans la région.

Par la route : www.re.is – Reykjavik Excursions (Anglais) & www.hba.is/en – Hopferdabilar Akureyrar (Anglais)

Les routes goudronnées 76 et 82 font le tour de la péninsule de Trollaskagi et permettent aux visiteurs motorisés de visiter tous les sites d’intérêt sans difficulté. Les amateurs de vélo pourront également emprunter ce circuit mais devront être préparés à affronter les longues distances et un dénivelé plus important qu’ailleurs. Pour vous rendre dans la région en bus, partez avec Reykjavik Excursions pour rallier Akureyri depuis la capitale puis prenez un des bus de Hopferdabilar Akureyrar pour vous rendre dans la péninsule.

Par les airs : www.icelandair.fr – Icelandair (Anglais)

La compagnie aérienne nationale Icelandair propose des vols domestiques qui relient la capitale à la ville d’Akureyri. Depuis la ville, vous pourrez louer un véhicule ou emprunter un des bus indiqués ci-dessus.

ACTIVITÉS     65/100

Tout autour de la péninsule de Trollaskagi se trouvent de nombreux points d’intérêt qui vont de l’observation du monde animal à la randonnée dans la nature en passant par des expositions sur l’histoire du pays. Vous trouverez facilement de quoi vous intéresser que vous soyez un marcheur expérimenté ou un passionné des mammifères marins. Nous recommandons l’observation des baleines depuis Dalvik car l’industrie touristique en place à Husavik rend l’expérience beaucoup moins agréable.

Saudarkrokur : Tannerie nationale.

L’unique tannerie d’Islande ouvre ses portes quotidiennement et permet l’achat de souvenirs en cuir de qualité. Que le processus vous intéresse ou que vous soyez juste à la recherche d’un cadeau parfait, voila un bon point de départ.

Glaumbaer : Musée de la ferme en tourbe.

Si vous ne devez visiter qu’une seule habitation traditionnelle c’est bien cette ferme à la conservation exemplaire. Le musée à l’intérieur est certes payant mais les objets d’époque qui y sont rassemblés méritent amplement la dépense.

Holar : Village typique.

Jolie petite ville située à l’intérieur des terres et dotée d’une petite université, Holar est connue pour ses bâtiments d’époque et le centre historique du cheval islandais. Rendez-vous y pour en apprendre plus sur ce magnifique animal.

  • NYIBAER : Ferme historique en tourbe datant de 1850 environ, cet édifice étonne par sa forme et son mode de construction fait de terre marécageuse compactée. L’entrée est complètement libre mais les quelques objets à l’intérieur ne présentent que peu d’intérêt. La structure interne en bois vaut tout de même le coup d’oeil.
  • AUDUNARSTOFA : Cette réplique ancienne d’un évêché traditionnel aurait été réalisé avec des outils d’époque. Vous pourrez profiter de son élégante architecture de l’extérieur seulement.
  • CENTRE DU CHEVAL ISLANDAIS : En lieu et place d’anciennes écuries, ce magnifique petit musée permet d’en apprendre plus sur la race extraordinaire des chevaux islandais et leur rôle dans le développement du pays.
  • ÉGLISE D’HOLAR : Contemplez la plus vieille église en pierre d’Islande et ses magnifiques murs de grès rouge. Rien de bien spectaculaire en terme d’architecture mais une belle simplicité qui renforce l’ambiance ancienne du lieu.

Hofsos : Bains publics de Sundlaugin.

Situés en bord de falaise avec une impressionnante vue sur la mer, visitez les bains de Sundlaugin et relaxez vous après la visite du petit village pittoresque d’Hofsos qui contient également un musée intéressant sur l’émigration islandaise à travers le monde.

Siglufjordur : Ville de pêcheurs.

Sûrement l’une des plus belles villes du pays, Siglufjordur est tapis au fond d’un fjord somptueux encadré de montagnes enneigées. D’un côté, un mur anti-avalanche protège la ville de meurtrières chutes de neige et fait l’occasion d’une agréable ballade à la belle saison. N’hésitez pas à visiter également le port qui se pare de beaux entrepôts colorés reconvertis en bars restaurants.

  • MUSÉE DU HARENG : Bien qu’un peu onéreux, le musée du hareng est magnifiquement bien composé et mérite indéniablement le détour. Revivez la grande époque de la pêche islandaise à travers trois bâtiments restaurés qui appartenaient à une centrale de pêche du poisson en question.
  • CENTRE DE MUSIQUE FOLKLORIQUE : Pourquoi ne pas en apprendre davantage sur la musique traditionnelle islandaise au sein de ce petit musée qui expose des instruments d’époque et passe des enregistrements intéressants.

Dalvik : www.arcticseatours.is – Observation des baleines (Anglais).

L’attraction principale de Dalvik est la possibilité de voir des baleines et autres mammifères directement dans le fjord ou à son embouchure. Si Husavik est plus réputé pour cela, le nombre de bateaux qui y pourchasse les pauvres baleines nous incite à vous conseiller de partir depuis Dalvik. Arctic Sea Tours est actuellement la seule compagnie de la ville à faire ce genre d’excursion et nous espérons que cela restera le cas. Leurs bateaux de pêche traditionnels réhabilités sont plaisants. Un camping existe près de la piscine si vous souhaitez passer la nuit sous tente après le dernier départ.

Arskogssandur : Brasserie artisanale.

Même si vous ne vous rendez pas sur l’île d’Hrisey, il peut être intéressant de s’arrêter à Arskogssandur. La microbrasserie Bruggsmidjan propose différents bières toutes plus agréables à déguster les unes que les autres.

Hrisey : www.lysuholl.is – L’île au milieu du fjord.

Encadré par deux magnifiques montages, l’île d’Hrisey est facilement accessible depuis Arskogssandur d’où le ferry Saevar fait en moyenne cinq traversées quotidiennes. Pour partir depuis Dalvik, le ferry Saefari propose des trajets deux fois par semaine. Sur l’île, la principale activité est la randonnée et l’observation des mammifères marins depuis la berge.

Akureyri :Bains géothermiques.

En Islande, 17 000 habitants suffisent à faire d’une ville la seconde plus grande du pays. Entre festivals d’été et sports d’hiver, la région est largement pourvue en activités quelle que soit la saison. Un passage dans cette petite ville étonnamment dynamique est toujours une bonne idée.

  • AKUREYRARKIRKJA : Monument emblématique de la ville, l’église d’Akureyrui domine la ville depuis la petite colline adjacente. L’orgue principal est tout simplement gigantesque avec plus de 3 000 tuyaux.
  • MUSÉE D’AKUREYRI : Voilà un musée qui s’oriente sur l’évolution de la vie quotidienne islandaise depuis la colonisation jusqu’à nos jours. La collection d’objets est intéressante et le jardin possède la première pépinière du pays.
  • BAINS CHAUDS : Les Slundlaug Akureyrar sont une piscine municipale chauffée avec un coin pour les enfants et plusieurs bains chauds très agréables. Une destination familiale pour se reposer de la route accumulée.
  • DOMAINE SKIABLE : Si vous visitez la région en hiver, Akureyri dispose d’une des plus intéressantes stations de sports d’hiver. Le domaine de Hlidarfjall comprend plus de 20 pistes et un parc pour le snowboard. La saison s’étend de Décembre à la fin du mois d’Avril et l’ambiance est généralement excellente car les remonte-pentes sont plutôt déserts.
  • CIRCUITS ORGANISÉS : www.sagatravel.is – La compagnie Saga Travel offre un large choix de circuits organisés à travers le nord de l’Islande. Les plus populaires font la visite de la région de Myvatn mais vous pouvez aussi être surpris par d’autres destinations.

TARIFS      55/100

Eloignée de la route circulaire principale, l’activité touristique de la péninsule de Trollaskagi est modérée. Des activités sont proposées aux visiteurs et leur tarif est cohérent avec le niveau de vie national. Les tunnels qui permettent de relier Siglufjordur et Olafsfjordur sont gratuits ce qui s’avère plaisant si vous souhaitez faire de petits aller-retour. Depuis Dalvik, les tarifs d’excursions pour aller voir des baleines sont particulièrement attractifs. Le musée du hareng, bien que très intéressant, propose malheureusement des tarifs trop importants selon nous.

HÉBERGEMENT      60/100

La région est relativement peuplée et l’offre d’hébergement est en conséquence. Vous trouverez tous les niveaux de prestation entre les différents villages et les quelques villes qui composent la péninsule de Trollaskagi. Voici une liste des hébergements les plus appréciés des voyageurs pour vous permettre de profiter pleinement de ce détour plaisant à l’écart de la route circulaire.

Dalvik – Hébergement petit budget : www.husabakki.is – Husabakki

Entre la possibilité de camper, celle d’occuper une chambre avec son sac de couchage et celle d’une chambre classique, l’hôtel Husabakki en propose pour tous les goûts dans la gamme économique. La région aux alentours est magnifique et l’auberge propose des tours et donne énormément d’informations.

Saudarkrokur – Hébergement rapport qualité prix : www.hofsstadir.is/index.php/en – Hofsstadir Guesthouse

Cette belle auberge en bois au milieu de la nature est chaudement recommandée pour son bon restaurant, ses chambres spacieuses et propres et l’accueil chaleureux de ses propriétaires. Venez passer une nuit entourés de chevaux dans ce lieu pittoresque et racé.

Akureyri – Hébergement luxueux : www.keahotels.is – Hôtel Kea

Situé en plein centre ville proche de l’église, l’Hôtel Kea est le plus luxueux de la région mais propose aussi des chambres à un prix raisonnable. De nombreux services dont un restaurant et un bar raviront les clients. Votre chambre sera, à n’en pas douter, très agréable.

FRÉQUENTATION     70/100

Sûrement à cause du détour important nécessaire pour visiter la péninsule de Trollaskagi depuis la route circulaire, la région reste relativement méconnue. Certains tours organisés très pointus s’y rendent mais vous ne croiserez pas de flots de touristes dans cette partie du pays. Même les excursions pour observer les baleines sont encore presque confidentielles avec une seule compagnie remplissant un bateau d’une cinquantaine de personnes maximum. La plongée est également particulièrement passionnante dans le région et n’attire qu’une infime partie des amateurs souvent concentrés autour de Thingvellir et de la faille de Silfra.

Meilleure saison :

Le climat du pays est emprunt de dualité. Seules deux saisons sont véritablement discernables. L’hiver est particulièrement rigoureux faisant la part belle au froid et à l’obscurité. L’été en revanche est plus doux et la lumière du jour semble ne plus en finir. S’il est préférable de visiter l’Islande entre Mai et Septembre, gardez en tête que le climat islandais peut changer très vite et la neige s’inviter même au plus fort de l’été. Prévoyez donc toujours des vêtements chauds et imperméables pur passer un bon séjour. Pour toute autre information sur le climat, référez vous à la page sur l’ Islande et aux graphiques météorologiques associés.

AUTHENTICITÉ     70/100

Nombreuses sont les opportunités de randonnée dans cette région qui comprend de très hauts sommets et des kilomètres de côte somptueuse. Pour les amateurs d’observation animalière, voir des baleines ou des dauphins n’est pas rare, même depuis la côte. Enfin, la beauté des fjords de la région est inégalée dans le nord du pays et s’y rendre demande beaucoup moins d’effort que leurs homologues orientaux situés tout à l’est de l’Islande ou occidentaux localisés bien trop loin au nord-ouest.

ITINÉRAIRE

QUE FAIRE AUX ALENTOURS

Trollaskagi : Fjords du nord
Superbe péninsule regroupant nature sauvage, observation animalière et villes magnifiques, Trollaskagi est indéniablement une des plus belles régions d'Islande. Cette terre vit au rythme de la pêche et accueille le visiteur avec le sourire simple des gens heureux. Si la météo est de votre côté, n'hésitez pas à découvrir les fjords du nord et leur innombrables merveilles.
Accessibilité65%
Activités65%
Tarifs55%
Hébergement60%
Fréquentation70%
Authenticité70%
POUR
  • La ville de Siglufjordur
  • Le musée du hareng
  • Les baleines à Dalvik
CONTRE
  • Les avalanches
  • Les sternes arctiques
  • La distance à parcourir
64%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge