Parmi les fjords de l’est, la ville de Reydarfjordur et sa région sont les témoins de l’ancienne effervescence locale liée à la pêche. Pourquoi ne pas se rendre dans un des ports les plus connus du pays ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
HISTOIRE DE PÊCHEUR

BON À SAVOIR
L’ARGENT DE L’ALUMINIUM

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

HISTOIRE DE PÊCHEUR

Depuis notre arrivée dans la région de Reydarfjordur, les paysages s’étaient lentement transformés pour devenir les plus majestueux fjords que l’Islande nous a permis de découvrir. La route longeant la côte serpentait désormais entre les falaises aux sommets abrupts et des langues de mer d’un bleu profond. La région avait toujours été une terre d’accueil pour les expatriés car, sous l’influence danoise, des centaines de continentaux étaient venus abuser des ressources naturelles nageant dans les eaux environnantes. Les nombreuses localités des alentours, toutes tournées vers la pêche, sont le fier symbole d’une gloire passée.

« La région avait toujours été une terre d’accueil pour les expatriés car, sous l’influence danoise, des centaines de continentaux étaient venus abuser des ressources naturelles nageant dans les eaux environnantes. »

Même si, aujourd’hui, l’activité halieutique n’est plus que l’ombre d’elle même, les fjords autour de Reydarfjordur sont toujours imprégnés d’une atmosphère authentique. Lors de la visite des différents ports, le voyageur imaginatif pourra entendre les anciennes rumeurs circulant sur les dernières pêches miraculeuses d’une époque révolue. Depuis l’immigration danoise, la région a également servi de cantonnement aux alliés durant la seconde guerre mondiale pour éviter que les allemands ne disposent d’une base d’opération vers l’Angleterre. De nos jours, la présence d’étrangers dans la région est toujours importante du fait de l’usine d’aluminium de Reydarfjordur qui génère les principaux revenus de la région.

BON À SAVOIR

L’ARGENT DE L’ALUMINIUM

Impossible de ne pas remarquer l’énorme usine qui défigure la rive nord du fjord à la sortie de Reydarfjordur. Construite afin d’endiguer le dépeuplement de la région suite au déclin de la pêche, la fonderie d’aluminium du groupe américain « Alcoa » est au centre de plus d’une polémique. L’impact écologique d’une usine capable de produire 350 000 tonnes d’aluminium par an sur un fjord aux dimensions modestes est incontestable. Pour les défenseurs de la nature, la modification des cours d’eau environnants pour permettre à la centrale hydroélectrique voisine d’alimenter la fonderie est une autre question épineuse à laquelle le gouvernement reste sans réponse.

« Construite afin d’endiguer le dépeuplement de la région suite au déclin de la pêche, la fonderie d’aluminium du groupe américain « Alcoa » est au centre de plus d’une polémique. »

En plus des aspects écologiques pour le moins discutables liés à l’installation de la centrale de production dénommée « Fjardaal », des critiques économiques ont vu le jour dès son ouverture. En effet, la grande majorité des travailleurs engagés pour faire tourner l’usine ne sont pas islandais ce qui réduit considérablement l’intérêt social du projet « Fjardaal » aux yeux de l’opinion publique nationale. Même si les quelques employés islandais profitent d’une relative prospérité, l’usine « Alcoa » reste, au vu des islandais, un moyen pour le gouvernement de se renflouer par le biais de taxes importantes sans égard pour amélioration de la qualité de vie des habitants de l’île.

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCESSIBILITÉ     40/100

La petite localité de Reydarfjordur n’est pas facilement accessible. La ville se trouve au croisement entre la route 92 et la route 96 à une trentaine de kilomètres au sud d’Egilsstadir. Un véhicule individuel même s’il est de location est très certainement la meilleure façon de découvrir les alentours. Des compagnies de bus permettent toutefois de rejoindre la région si vous n’êtes pas motorisé.

Par la route : www.sternatravel.com – Sterna Travel (Anglais)

Différentes compagnies permettent de se rendre à Egilsstadir. La plus orientée vers le tourisme est Sterna Travel qui propose une ligne entre Egilsstadir et Höfn. Ce bus passe par Reydarfjordur quotidiennement dans les deux sens et permet de rejoindre la région sans trop d’encombres.

ACTIVITÉS     60/100

D

Faskrudsfjordur : Petite ville tranquille.

  • SANDFELL : Haute de 750 mètres environ, la montagne de Sanfdfell est accessible au prix d’une marche de 2 à 3 heures en fonction des conditions. Les phénomènes géologiques à l’origine de la formation de ce sommet sont du même genre que ceux ayant formé le pain de sucre à Rio de Janeiro mais le résultat est tout de même moins impressionnant.
  • SKRUDUR : L’île de Skrudur est située à l’embouchure du fjord de Faskrudsfjordur et possède la plus grande colonie de macareux moines au monde. En visitant les côtes à proximité durant les mois d’été, vous aurez peut-être la chance d’en apercevoir.

Reydarfjordur : Ancien camp de base allié.

  • MUSÉE DE LA GUERRE : Durant la seconde guerre mondiale, près de 3 000 soldats alliés ont été basés à Reydarfjordur pour éviter que l’Allemagne ne dispose d’une base supplémentaire pour attaquer l’Angleterre. Si aucun soldat islandais n’est mort durant la seconde guerre mondiale, l’ombre des conflits s’est étendue jusque là.
  • PÉNINSULE D’HOLMANES : La péninsule d’Holmanes est un lieu propice à la randonnée situé entre Reydarfjordur et Eskifjordur. Les marcheurs chevronnés pourront se procurer une carte des sentiers à effectuer en plusieurs jours à l’office du tourisme d’Egilsstadir.

Eskifjordur : Musée maritime.

  • MUSÉE MARITIME : Constitué dans un ancien entrepôt en bois recouvert de goudron, ce musée maritime possède une belle collection d’objets et de photographies liés à la pêche qui occupent tout le rez-de-chaussée. Le premier étage regroupe de nombreux objets du quotidien utilisés par les habitants durant l’âge d’or de la pêche.
  • ODDSSKARD : Petite station de ski proche de la mer, Oddsskard est particulièrement plaisante durant l’hiver. Offrant de larges vues sur le fjord et la mer, c’est un plaisir de dévaler les modestes pentes de la région lorsque la neige vient de tomber.

Neskaupstadur : Située tout au bout d’une piste sinueuse semblant monter jusqu’aux cieux, la petite ville de Neskaupstadur est comme enclavée au fond d’un fjord majestueux. Les quelques tunnels à une voie qu’il est nécessaire de traverser pour se rendre jusqu’à la ville rajoutent à cette impression d’isolement. La réserve naturelle de Folkvangur Neskaupstadar au bout de la piste est propice à la randonnée et à l’éventuelle observation des macareux.

TARIFS     50/100

Quasiment ignorée des voyageurs, cette région ne modifie pas ses tarifs en fonction d’une activité touristique inexistante. Les prix dans la région sont les mêmes que dans le reste de l’île ce qui reste relativement élevé au regard des standards européens. Les hébergements autour de Reydarfjordur sont à des tarifs correspondant à la moyenne nationale pour un service sommaire mais correct.

HÉBERGEMENT     40/100

Peu d’hébergements localisés à Reydarfjordur même méritent d’être mentionnés ici. L’ensemble de l’offre hôtelière de la région est également limitée ne proposant que des auberges confortables mais loin d’être luxueuses. Voici une petite liste des quelques établissements corrects dans la ville principale ainsi que dans les localités proches.

Reydarfjordur – Hébergement petit budget : Camping de Tjaldstoedi

Proche du petit lac à l’entrée ouest de la ville, le camping de Tjaldstoedi est une installation sommaire qui permet de passer la nuit sous tente. C’est l’option de couchage la plus économique de la région pour les voyageurs étant équipés en conséquence.

Reydarfjordur – Hébergement rapport qualité prix : www.taergesen.com – Taergesen

Jolie bâtisse dans le centre de Reydarfjordur, l’auberge de Taergesen propose une quarantaine de chambres pour un tarif des plus compétitifs. Occupée autant par des voyageurs que par des islandais en voyage d’affaire, cet établissement possède un restaurant correct ainsi qu’un bar.

Eskifjordur – Hébergement rapport qualité prix : www.puffinhotel.is – Puffin Hotel

Cet hébergement dans la localité adjacente d’Eskifjordur est un hôtel relativement simple mais correctement tenu. Si vous trouvez la petite ville plus attrayante que sa voisine Reydarfjordur, vous ne trouverez pas meilleur hébergement à proximité.

Faskrudsfjordur – Hébergement rapport qualité prix : www.fosshotel.is/hotels/fosshotel-in-the-east/fosshotel-eastfjords – Fosshotel Eastfjords

Sûrement l’établissement qui s’approche le plus d’un hôtel de luxe, le Fosshotel Eastfjords est particulièrement agréable et bien pensé. Les chambres très correctes donnent sur le fjord comme le reste de l’hôtel et vous ne regretterez pas d’y avoir posé vos valises.

FRÉQUENTATION     65/100

Éloignée et sans intérêt majeur, la région reste très peu prisée par les tours organisés et les voyageurs ne disposant que de quelques jours en Islande. En revanche, si vous entreprenez le tour de l’île, le détour induit par la visite des fjords entourant Reydarfjordur est largement compensée par les paysages spectaculaires qu’offrent ces derniers. L’occasion de découvrir l’atmosphère typique des anciens ports de pêche des alentours est une raison de prendre la route dans cette direction.

Meilleure saison :

Le climat du pays est emprunt de dualité. Seules deux saisons sont véritablement discernables. L’hiver est particulièrement rigoureux faisant la part belle au froid et à l’obscurité. L’été en revanche est plus doux et la lumière du jour semble ne plus en finir. Gardez en tête que le climat islandais peut changer très vite et la neige s’inviter même au plus fort de l’été. Prévoyez donc toujours des vêtements chauds et imperméables pur passer un bon séjour. Pour toute autre information sur le climat, référez vous à la page sur l’ Islande et aux graphiques météorologiques associés.

AUTHENTICITÉ     70/100

Bien que révolue, l’effervescence liée aux activités de la pêche a laissé des traces visibles aux alentours de Reydarfjordur. Si vous souhaitez découvrir des paysages faits de falaises perdues dans les nuages encerclant de petits villages de pêcheurs construits au bord de l’eau, cette région est faite pour vous. Musées maritimes et autres expositions de photo viennent parachever la visite d’une destination à l’ambiance sincère si particulière des pays du nord.

ITINÉRAIRE

QUE FAIRE AUX ALENTOURS

Reydarfjordur : Fjords vertigineux
Loin de tout mais porte historique entre l'Islande et le reste de l'Europe, les fjords de l'est sont partagés entre gloire passée et renouveau contemporain. Reydarfjordur et sa région témoignent de cette dualité et offrent au visiteur une image sincère et simple de la vie à l'islandaise. Si vous avez choisi d'entreprendre la boucle circulaire autour de l'île, n'hésitez pas à passer le long des eaux profondes qui bordent cette petite ville.
Accessibilité40%
Activités60%
Tarifs50%
Hébergement40%
Fréquentation65%
Authenticité70%
POUR
  • Le musée maritime
  • Les falaises éblouissantes
  • La route autour des fjords
CONTRE
  • L'usine d'aluminium
  • La pêche à la baleine
  • L'éloignement de la région
54%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0%

2 Réponses

  1. Location Islande

    Merci pour ce carnet de voyage et la découverte de ce port ainsi que pour toutes ces informations qui sont très utile. Cela fait plusieurs fois que je viens sur ce site et je le trouve vraiment très intéressant et les articles sont des plus pertinents. Si un jour je visite l’Islande, je ne manquerai pas de parcourir votre site avant! Merci encore!
    Location Islande Articles récents…Les bonnes raisons pour louer un chalet VosgesMy Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge