La piste de Kaldidalur débute à proximité de Reykjavik et offre la possibilité unique de découvrir le centre-ouest de l’Islande. Si votre véhicule est prêt à affronter la piste, pourquoi pas vous ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
QUITTER L’ASPHALTE

BON À SAVOIR
SÉPARATION À L’AMIABLE

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

QUITTER L’ASPHALTE

Roulez quelques dizaines de kilomètres hors de n’importe quelle ville d’Islande et vous ne trouverez plus aucune trace du passage de l’homme hormis la route sur laquelle vous vous trouvez. Les étendues sauvages interminables et l’immense ciel aux horizons infinis sont autant de raisons de tomber amoureux de ce pays. Lorsque même l’asphalte se dérobe et que la piste de terre commence, c’est toute la civilisation que vous abandonnez derrière vous. Rouler vers l’inconnu sans la moindre retenue procure une sensation d’évasion presque primitive.

« Rouler vers l’inconnu sans la moindre retenue procure une sensation d’évasion presque primitive. »

La piste de Kaldidalur est une des nombreuses occasions de s’abandonner à cette sensation de liberté mais c’est aussi la plus accessible pour les novices que nous sommes. Pas de franchissement de rivière angoissant, un itinéraire traversant d’une route goudronnée à l’autre et une distance à parcourir suffisante mais pas insurmontable. Rajoutez la certitude d’admirer des paysages splendides et vous aurez compris ce qui nous a décidé à partir à l’aventure. Après les quelques premiers virages nous étions sûrs de ne rien regretter.

BON À SAVOIR

SÉPARATION À L’AMIABLE

Le nom islandais « Kaldidalur » se traduit littéralement par les termes « Vallée froide ». Pourtant, le couloir minéral que suit la piste en terre n’est pas à proprement parler une vallée. Dans la prolongement de Thingvellir, Kaldidalur est en fait un « Graben ». Ce terme géologique signifie que la couche terrestre à cet endroit se déforme et se craquèle provoquant des failles et des effondrements partiels. Ce phénomène se produit notamment lorsque deux plaques tectoniques s’écartent de manière régulière comme c’est le cas ici.

« […] l’Islande sera coupée en deux et que la vallée de Kaldidalur fera partie de la ligne de séparation. »

Avec le temps, de nombreux « Grabens » peuvent former un rift qui est une vallée d’effondrement tectonique où la croute terrestre s’amenuise et les activités volcaniques sont fortes. Dans le cas de Kaldidalur, la vallée qui est en train de s’ouvrir marque l’activité d’une dorsale océanique. Cela signifie qu’un jour, dans plusieurs millions d’années, il y a fort à parier que l’Islande sera coupée en deux et que la vallée de Kaldidalur fera partie de la ligne de séparation. La piste qui serpente entre les montagnes suit donc le tracé pointillé de la future dissociation naturelle de l’île.

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCESSIBILITÉ      45/100

La piste de Kaldidalur n’est empruntée par aucun transport en commun car elle fait partie des lieux reculés du pays. La seule option pour s’y rendre est la location d’un véhicule capable d’affronter la piste en terre. Vérifiez bien avec votre agence de location que le véhicule que vous conduisez est couvert par une police d’assurance sur les routes de type « F ». Une autre possibilité est d’envisager le trajet en vélo mais cela demande une grande préparation car les vents sont violents dans la région et les distances importantes.

ACTIVITÉS      55/100

Voir défiler les rudes paysages du centre-ouest islandais est l’activité principale de la région. La conduite sur piste peut également en enchanter certains si ce type d’expérience vous attire. Au nord du Kaldidalur, différents sites d’intérêt justifient amplement le déplacement surtout si l’expérience avec les chiens de traineaux vous tente.

Langjokull : www.extremeiceland.is/fr/visites-activites/chien-de-traineau – Extreme Iceland

Le Langjokull est un très beau glacier duquel coulent des cascades impressionnantes. De nombreuses activités sont disponibles dont la visite d’une caverne de glace creusée par l’homme, des marches sur le glacier et des tours en moto neige. La meilleure activité est selon nous la ballade en chien de traîneaux avec Extreme Iceland. Réservations sur le site indispensables.

Surtshellir : Tunnels de lave.

Lors d’une des nombreuses éruptions de la région, des tunnels de lave se sont formées car le contact avec l’air extérieur a solidifié la partie extérieure de la coulée tandis que l’intérieur à continué à couler. Une fois la lave tarie, la lave périphérique solidifiée est restée en place formant ces sombres tunnels. Vous pouvez les explorer par vous même à Surtshellir (torche obligatoire, gants et casque conseillés) ou passer par un tour organisé.

Hraunfossar : Cascade horizontale.

Sous le champ de lave, l’eau s’est infiltrée pour ressortir en dizaines de petites cascades le long d’une falaise créée par un autre cours d’eau au courant impressionnant. Une des cascades les plus atypiques qu’il nous ait été donné de voir.

Deildartunguhver : Source bouillante.

Venez admirer l’eau sortir de terre à une température de plus de 100°C dans cette petite localité qui utilise la chaleur géothermique pour faire pousser des tomates sous serre. Une curiosité intéressante qui mérite l’arrêt.

TARIFS     60/100

La région de Kaldidalur est relativement peu visitée et il n’existe pas vraiment d’économie du tourisme dans la région. De part et d’autre de la piste en revanche, les prix sont aux standards islandais. Ne cherchez pas de véritables hébergements sur la piste non plus mais profitez plutôt de ce que la nature offre gratuitement en terme de paysages et de nature sauvage.

HÉBERGEMENT      35/100

Sur la piste, les hébergements formels ne sont pas légion. Bien qu’il soit possible de planter sa tente à peu près n’importe où dans la région, nous ne le recommandons qu’aux voyageurs correctement équipés pour supporter les nuits froides et le vent parfois violent. Des hôtels vous attendent à chaque bout de la piste. Différentes options s’offrent à vous aux alentours de Thingvellir et sont détaillées dans l’article correspondant. Ci-dessous, vous trouverez un hôtel à l’extrémité nord de la piste de Kaldidalur proche de la ville de Borgarnes.

Hella – Hébergement rapport qualité prix : www.icelandairhotels.com/en/hotels/hamar – Hôtel Hamar

Propre et confortable, l’Hôtel Hamar est un lieu agréable pour passer une ou plusieurs nuits. Les bains chauds et le golf à proximité permettent de s’adonner à des activités relaxantes. Le restaurant est bon mais sans être exceptionnel.

FRÉQUENTATION      75/100

Du fait de l’absence de route goudronnée, vous pouvez être assuré de la relative confidentialité touristique du lieu. Pour en profiter, un véhicule 4×4 est indispensable et vous n’aurez pas de problème à vous retrouver seul au monde en pleine nature si c’est ce que vous souhaitez. Les quelques points à visiter au nord de la piste sont un peu plus connus mais cela reste négligeable au vu des interminables étendues de terre vierge.

Meilleure saison :

Le climat du pays est emprunt de dualité. Seules deux saisons sont véritablement discernables. L’hiver est particulièrement rigoureux faisant la part belle au froid et à l’obscurité. L’été en revanche est plus doux et la lumière du jour semble ne plus en finir. S’il est préférable de visiter l’Islande entre Mai et Septembre, garder en tête que le climat islandais peut changer très vite et la neige s’inviter même au plus fort de l’été. Prévoyez donc toujours des vêtements chauds et imperméables pur passer un bon séjour. Pour toute autre information sur le climat, référez vous à la page sur l’ Islande et aux graphiques météorologiques associés.

AUTHENTICITÉ      80/100

Magnifique et déserte, la vallée de Kaldidalur et la piste qui y serpente sont d’une beauté particulièrement saisissante. Les dizaines de kilomètres à travers la montagne donnent une idée aussi authentique que possible des paysages du centre de l’île sans avoir à endurer des centaines de kilomètres pour en profiter. Laissez vous guider par votre instinct de liberté et partez pour la grande chevauchée à travers les paysages lunaires de la région.

ITINÉRAIRE

QUE FAIRE AUX ALENTOURS

Kaldidalur : La piste sauvage
Si l'idée de rouler sans vous retourner à travers des paysages rudes et beaux vous tente, la piste de Kaldidalur est faite pour vous. Proche de la capitale mais exempte de visiteurs, vous trouverez là-bas ce qui fait toute la richesse des grands espaces islandais. La magie vous attend, à vous de prendre la décision de la faire agir.
Accessibilité45%
Activités55%
Tarifs60%
Hébergement35%
Fréquentation75%
Authenticité80%
POUR
  • La piste déserte
  • Le sentiment de liberté
  • Les chiens de traineaux
CONTRE
  • L'accessibilité limitée
  • Les vents parfois violents
  • Le manque d'hébergements
58%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge