Lorsque la route de l’Outback devient interminable, le moindre arrêt est bon à prendre. Même si les Devils Marbles ne sont pas la merveille cachée du désert, pourquoi ne pas y faire une halte reposante ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
LES BILLES DU DIABLE

BON À SAVOIR
MAGIE NATURELLE

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

    LES BILLES DU DIABLE   

Si notre mental a flanché durant la traversée du désert, c’est à coup sûr durant le trajet entre Alice Springs et Katherine. Et pour cause, cette portion de route longue de 1 200 kilomètres regorge de néant. Tellement de vide avait défilé devant nos yeux pendant ces quinzes dernières heures que nous avons d’abord cru être victimes d’hallucinations. Au loin, des formes rondes se détachaient pourtant nettement sur le ciel électrique de l’Outback. La chaleur nous avait-elle fait perdre la tête ?

« Tellement de vide avait défilé devant nos yeux pendant ces quinze dernières heures que nous avons d’abord cru être victimes d’hallucinations. »

En plein délire, nous étions sans doute piégés dans le « Tjukurpa » (temps des rêves dans la culture aborigène) d’où sortaient ces immenses roches arrondies posées en tas dans la pleine. Comme si un démon malicieux nous avait joué un tour. Comme si la route vers le nord ne finissait jamais. Comme si on nous avertissait que nous n’y arriverions pas. Les premiers panneaux indicateurs d’une zone naturelle protégée nous ont fait reprendre nos esprits et nous cherchions désormais une explication logique à ce qui se trouvait devant nous.

BON À SAVOIR

    MAGIE NATURELLE   

Le site des Devils Marbles est d’une grande importance symbolique pour les aborigènes qui le nomment « Karlu Karlu ». Nombres de légendes réservées aux initiés se transmettent à propos de la région. Quand bien même la signification du lieu ne nous est pas accessible, nous nous devons de respecter ce lieu sacré. Pourtant, en 1952, une des énormes billes de roche a été enlevée pour servir de sépulture à John Flynn, le fondateur du « Royal Flying Doctor Service » (service de médecine aéroporté). Après plus de 45 ans de négociations, la communauté aborigène des Aranda a obtenu la substitution du rocher sacré avec un autre sans valeur spirituelle.

« Après plus de 45 ans de négociations, la communauté aborigène des Aranda a obtenu la substitution du rocher sacré avec un autre sans valeur spirituelle. »

Mais que dit la science de ces étonnantes formations rocheuses. Dans les vastes plaines sédimentaires de l’outback australien, quelques îlots de granite sont enfouis ça et là. Ces vestiges d’une activité volcanique passée ont lentement été mis à jour par l’érosion des plateaux. La roche mise au jour s’est alors fissurée et l’eau a lentement commencé son œuvre, formant ces empilements de noyaux plus durs. Les formes arrondies proviennent du phénomène de météorisation (décomposition des minéraux due au temps) plus important sur les angles et les arêtes. Aucune magie à voir dans ces formations sinon celle de la nature.

INFORMATIONS PRATIQUES

    ACCESSIBILITÉ           50/100   

Les Devis Marbles ne sont accessibles que par la Stuart Highway traversant l’outback et par un véhicule individuel. Ce lieu incroyablement isolé n’est donc propice à la visite que si vous traversez le désert par la fameuse autoroute. Situé à plus de 400 kilomètres d’Alice Springs et à environ 700 kilomètres de Katherine, nous ne saurions vous recommander la visite si vous ne passez pas déjà par là.

    ACTIVITÉS            45/100   

La contemplation suivie d’une courte ballade sont les seules activités possibles dans la Devils Marble Conservation Reserve. Visiter l’ensemble ne prend pas plus d’une heure sauf si vous attendez le coucher du soleil pour de meilleures conditions de photographie. En saison, vous pourrez vous amuser à chercher les nids de boue suspendus sous certains rochers par les hirondelles Ariel.

    TARIFS           75/100   

Accéder au lieu est entièrement libre ce qui est relativement logique quand on sait que la seule marche vraiment officielle dure moins de vingt minutes. Ceci dit, la gratuité du site est appréciable étant donné les 150 000 visiteurs annuels que comptabilisent les Devils Marbles. A croire que littéralement toutes les personnes empruntant la route y font halte.

    HÉBERGEMENT           40/100   

Directement sur le site, vous trouverez un petit espace pour le camping qui revient à moins de dix dollars la nuit. Le sol particulièrement dur permet difficilement de planter la tente mais ces emplacements ont le mérite d’exister. Sur place, pas d’eau courante évidement mais quelques tables, des espaces dédiés pour le feu, ainsi que des toilettes sèches.

    FRÉQUENTATION           65/100   

Le site est visité par la majorité des voyageurs empruntant la Stuart Highway, procurant une raison plus que valable de couper les centaines de kilomètres de route déserte dans toutes les directions. Si la fréquentation varie au cours de l’année, c’est en fonction de l’affluence des touristes vers les autres sites comme Kings Canyon ou le parc national de Kakadu.

Meilleure saison :

En été, la région peut être d’un chaleur écrasante. Pour l’hémisphère sud, les mois les plus chaud s’étendent de Novembre à Mars. Visiter le parc est bien plus supportable entre Avril et Juillet qu’en plein mois de Janvier. Entre Aout et Octobre, les températures restent tolérables mais les mouches peuvent être vraiment agaçantes. En toute saison, prévoyez un filet sur un couvre chef pour vous protéger le visage.

    AUTHENTICITÉ           80/100   

Plus qu’une simple halte sur la route, les Devils Marble offrent une occasion rêvée de se dégourdir les jambes tout en visitant un lieu insolite. Les formations arrondies surprenantes qui font tout l’intérêt du site sont particulièrement rares dans la nature et méritent d’être vues au moins une fois. S’arrêter pour une nuit peut permettre d’éviter de rouler de nuit et de faire la rencontre des trop célèbres kangourous suicidaires des routes australiennes. Qui plus est, le réveil entre ces amas de roche insolite doit bien valoir les quelques dollars demandés.

ITINÉRAIRE

    QUE FAIRE AUX ALENTOURS   

Devils Marbles : Mystère de l'outback
Si les Devils Marbles n'étaient pas au bord du trajet, il est probable que personne ne se déplace pour aller les voir. Pourtant, ce n'est pas un arrêt désagréable pour qui emprunte l'interminable route entre Alice Springs et Darwin. Si vous passez par là, laissez une chance à ces drôles de formations et vous passerez sûrement un moment agréable.
Accessibilité20%
Activités20%
Tarifs60%
Hébergement50%
Fréquentation40%
Authenticité35%
POUR
  • La proximité de la route
  • Les formes surprenantes
  • L'entrée libre
CONTRE
  • La proximité de la route
  • La chaleur étouffante
  • Le manque d'information
38%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge