Les falaises vertigineuses bordant Kings Canyon font parties des paysages spectaculaires du centre australien. Comment rester insensible devant un lieu aux caractéristiques si uniques et particulières ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
UNE OASIS AU MILIEU DU DÉSERT

BON À SAVOIR
COMMUNAUTÉ SÈCHE ET ESSENCE OPAL

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

   UNE OASIS AU MILIEU DU DÉSERT  

Arriver à Kings Canyon n’est pas très impressionnant. Certes une chaîne rocheuse s’extirpe du bush mais cela ne marque en rien les esprits. A vrai dire, après les nombreux paysages singuliers déjà découverts dans l’outback australien, cette chaîne de collines rocheuses des plus classiques n’est en rien passionnante. Même après la rude montée qui mène au plateau supérieur, le visiteur est en droit d’exprimer une impression mitigée. Pourtant, à mesure que l’on progresse sur la marche circulaire qui entoure le site, on pressent l’apparition d’un paysage digne d’intérêt. D’abord la végétation en contre-bas se densifie. Ensuite, le manteau de roche devient formation aux reliefs arrondis comme des bulles de pierre. Enfin des falaises vertigineuses aux couleurs vives se dessinent à l’embouchure du canyon.

« Le canyon formé par l’érosion implacable de l’eau révèle finalement son secret le mieux gardé : une oasis creusée dans la masse en amont du canyon. »

La curiosité née de ces drôles de reliefs est enfin assouvie lorsque le sentier atteint la anse de pierre bouclant Kings Canyon. Là, les falaises de roches sédimentaires abruptes plongent dans une végétation luxuriante insoupçonnée. Le canyon formé par l’érosion implacable de l’eau sur des milliers d’années révèle finalement son secret le mieux gardé : une oasis creusée dans la masse en amont de la bouche du canyon. Caché dans une faille du plateau sédimentaire, un bassin de verdure parsemé de points d’eau se révèle au voyageur. L’onde rafraîchissante préservée par ce monde caché se déverse parfois en cascade jaillissant de l’anse du canyon les rares fois où la pluie se joint à la visite.

BON À SAVOIR

   COMMUNAUTÉ SÈCHE ET ESSENCE OPAL 

Pour certaines communautés aborigènes du centre australien, l’alcool et les drogues par inhalation sont un véritable fléau. Et pour cause, lors de la colonisation occidentale durant la seconde moitié du XIXème siècle, l’alcool a été largement distribué aux populations indigènes pour faciliter l’établissement des colons sur leurs terres ancestrales. Le fossé séparant les deux communautés n’ayant cessé de croitre, la surconsommation d’alcool par certains aborigènes est un problème qui persiste à ce jour. Les dirigeants des communautés aborigènes les plus touchées sont parvenus à obtenir l’interdiction légale de vendre de l’alcool à leur pairs dans certaines régions. Afin de soutenir leur lutte, il est vivement déconseillé d’acheter de l’alcool en lieu et place d’aborigènes, quand bien même ceux-là vous le demanderai.

« Les dirigeants des communautés aborigènes les plus touchés sont parvenus à obtenir l’interdiction légale de vendre de l’alcool à leur pairs. »

Plus récemment, des cas isolés de locaux prétendument tombés en panne sur le bord de la route ont fait leur apparition. Face à cette situation, nous vous recommandons de passer votre chemin ou de ne fournir aux infortunés que de l’essence dite « Opal ». Bien que peu répandu, ce carburant a été spécialement modifié pour le rendre inutile à inhaler. Interdisant ainsi l’utilisation du carburant à des fins psychotropes, l’essence « Opal » permet de lutter contre certaines dérives, conséquences malheureuses d’une situation sociale peu enviable.

INFORMATIONS PRATIQUES

   ACCESSIBILITÉ          25/100  

Pour accéder au parc national de Watarrka, les options sont limités. La plus simple consiste à avoir son propre véhicule et à s’y rendre depuis Alice Springs. Le trajet le plus direct via la « Larapinta Drive » emprunte partiellement une piste de terre et nécessite donc un véhicule et un équipement adapté. Plus couramment, l’accès à Kings Canyon se fait par l’embranchement nord de la « Lasseter Highway » sur la route d’Uluru et des Kata Tjuta. Coupler ces quelques sites majeurs permet de rentabiliser un trajet non négligeable tout en s’assurant la visite des paysages les plus spectaculaires du bush australien.

Par la route : www.budget.com.au – Budget Car Rental (Anglais)

Se rendre à Kings Canyon par la route demande un trajet difficile d’environ 500 kilomètres au départ d’Alice Springs. Sachant que la visite peut se faire en quelques heures seulement, la perspective d’un aller-retour de 1 000 kilomètres peut être décourageante. Aussi, en poussant 300 kilomètres plus à l’Ouest, le visiteur pourra se rendre jusqu’au parc national d’Uluru – Kata Tjuta et ainsi s’offrir une semaine d’aventure à travers le bush. Si le trajet en bus jusqu’à Alice Springs ne vous fait pas peur, des tours organisés y proposent des visites groupées de toutes ces destinations.

Par le rail : www.greatsouthernrail.com.au – Great Southern Rail

Le Ghan est un train mythique qui traverse l’Australie du nord au sud en passant par Alice Springs où il est possible de s’arrêter. Vous devrez encore combiner cette option avec une location ou un tour pour vous rendre jusqu’à Kings Canyon. Prévoyez également l »hébergement en fonction des horaires du train et des locations disponibles.

Par les airs : www.qantas.com.au – Quantas Airlines (Anglais)

L’avion est sans doute le moyen le plus efficace et le moins pénible de se rendre dans le centre rouge. Accessible depuis toutes les grandes villes australiennes en quelques heures, Alice Springs sera votre base de départ privilégiée pour visiter l’outback. La location d’un véhicule ou le recours à une agence de voyages organisés sera toutefois indispensable pour visiter les différents parcs nationaux.

   ACTIVITÉS          60/100  

La diversité des activités proposées proche de Kings Canyon ou autour du parc national est quasi inexistante. La faible affluence jusqu’au lieu justifie sûrement les options réduites offertes au visiteur mais la nature du site se contente à merveille des simples options de marches à pieds proposées.

Randonnées : Carte des sentiers (Anglais)

Marcher à flanc de falaise ou dans la végétation luxuriante au creux du canyon est particulièrement gratifiant. Quelle que soit la marche que vous choisissiez, méfiez vous des heures chaudes de la journée et prévoyez suffisamment d’eau. De plus, le port de chaussures fermées et d’un pantalon couvrant les chevilles est une manière simple de se prémunir des morsures de serpent. Les postes de secours et les points d’eau sont indiqués sur la carte des sentiers.

  • CREEK WALK : La ballade dans le lit du canyon est ombragée et reposante. Longue de seulement 2 km aller-retour, c’est la marche familiale par excellence qui se boucle en moins d’une heure. Menant à une plateforme surélevée avant l’embouchure du canyon, cette marche offre un point de vue en contre-plongée sur les falaises de Kings Canyon.
  • CANYON RIM WALK : Commençant par une rude montée, cette boucle de 6 km est la marche la plus spectaculaire du parc. Relativement facile une fois arrivé en haut du plateau rocheux, cette randonnée dure entre trois et quatre heures et mérite largement les efforts consentis. Entre les nombreuses vues vertigineuses sur les falaises de Kings Canyon, l’accès au bien-nommé « Jardin d’Eden » est simplement magique. Restez toutefois prudent lors de certaines sections le long du chemin car la chute est parfois dangereusement possible.
  • KATHLEEN SPRINGS WALK : Presque 10 km à l’Est du parking, cet agréable sentier mène à un trou d’eau au départ d’un autre canyon. Accessible en fauteuil roulant, cette marche est longue de 2,5 km et peut se parcourir en une heure environ.

Vols panoramiques : www.phs.com.au – Professionnal Helicopter Services (Anglais)

Pas forcément très pittoresque, cette option plutôt onéreuse demeure néanmoins une chance unique d’apprécier Kings Canyon sous un angle parfaitement innovant. Comptez quand même une bonne centaine de dollars pour les vols les plus courts qui permettent cependant de prendre conscience de la position du canyon au bout de la chaîne rocheuse.

   TARIFS          95/100  

Le parc national de Watarrka qui abrite Kings Canyon ne demande aucun frais d’entrée. Cette gratuité est une excellente nouvelle compte tenu de la qualité indéniable du site offert à la visite. La découverte du lieu pouvant facilement être groupée avec celle de sites comme le rocher d’Uluru ou les dômes des Kata Tjuta, le canyon devient facilement incontournable à toute visite du centre. Se priver de ce décor majeur et libre d’accès à cause d’un détour de seulement 300 kilomètres serait vraiment dommage.

   HÉBERGEMENT          50/100  

Contrairement à de nombreux sites naturels payants, le parc national de Watarrka ne dispose pas d’aire de camping libre d’accès en son sein. Le « Kings Canyon Resort » propose toutefois des espaces où planter une tente pour une trentaine de dollars. Le complexe dispose également de dortoirs, de chambres simples ou de suites luxueuses. A l’extérieur du parc, « Kings Creek Station » propose une offre plus modeste faite d’emplacements de camping ou de tentes équipées sur sol dur. Comptez environ trente dollars australiens afin de planter votre tente et plus de cent dollars pour profiter des tentes et d’un petit déjeuner.

Pour des chambres ou un camping : www.kingscanyonresort.com.au – www.kingscreekstation.com.au

  FRÉQUENTATION          75/100  

Relativement isolé, le site naturel de Kings Canyon est assez peu visité en comparaison aux autres points d’intérêts comme Uluru ou les Kata Tjuta. Certains tours organisés partant d’Alice Springs se rendent bien sur place mais la majeure partie de la fréquentation issue de l’aéroport de Yulara ne se rend pas dans le parc national de Watarrka. Découvrir le canyon peut se faire dans le calme tout au long de l’année même si durant les vacances scolaires la fréquentation augmente. Si vous êtes flexibles sur les dates de votre visite, évitez ces périodes d’affluence. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à réserver même pour une place de camping.

Meilleure saison :

Située au centre de l’Australie, la région de Kings Canyon peut être d’une chaleur écrasante en été. Pour l’hémisphère sud, les mois les plus chaud s’étendent de Novembre à Mars. Visiter le rocher est bien plus supportable entre Avril et Juillet qu’en plein mois de Janvier, surtout si vous souhaitez randonner. Ne vous inquiétez pas, même en hiver les journées sont très agréables même si les nuits peuvent être fraîches. Entre Aout et Octobre, les températures restent tolérables mais les mouches peuvent être vraiment agaçantes. En toute saison, prévoyez un filet sur un couvre chef pour vous protéger le visage en cas de gêne.

   AUTHENTICITÉ          85/100  

Sous des abords peu attrayants, le parc national de Watarrka se révèle être bien plus qu’une simple étape sur la route du grand monolithe de grès rouge. Se prêtant particulièrement bien à l’exploration, Kings Canyon est une merveille naturelle, une oasis de verdure au sein d’un désert aride. Découvrir un large jardin secret niché dans une crevasse rocheuse restera un souvenir impérissable pour tout voyageur. En plus d’un spectacle en soit, ce site naturel offre également un point de vue intéressant sur l’immense plaine alentour et se dresse au niveau des plus beaux paysages du désert australien.

ITINÉRAIRE

    QUE FAIRE AUX ALENTOURS   

Kings Canyon : Falaises ocres du bush
Kings Canyon est un joyau caché dans la roche, une oasis incroyable entourée de falaises. Bien sûr, se rendre jusqu'au parc national de Watarrka demande de l'abnégation mais la récompense au bout de la route est indéniablement à la hauteur.
Accessibilité25%
Activités60%
Tarifs95%
Hébergement50%
Fréquentation75%
Authenticité85%
POUR
  • La faible fréquentation
  • Le jardin caché
  • L'entrée libre
CONTRE
  • La difficulté d'accès
  • L'aspect culturel faible
  • L'hébergement limité
65%Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
76%

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge