Capitale du territoire du nord, la ville de Darwin offre une incroyable diversité d’opportunités au visiteur comme aux habitants. Qu’attendre de ce lieu unique ayant un pied en Asie et l’autre en Australie ?

CARTE DES LIEUX

SOMMAIRE

CARNET DE VOYAGE
LE BOUT DE LA ROUTE

BON À SAVOIR
ENVERS ET CONTRE TOUT

INFORMATIONS PRATIQUES
ACCESSIBILITÉ
ACTIVITÉS
TARIFS
HÉBERGEMENT
FRÉQUENTATION
AUTHENTICITÉ

ITINÉRAIRE
QUE FAIRE AUX ALENTOURS

CARNET DE VOYAGE

LE BOUT DE LA ROUTE

Sans être une fin en soit, arriver dans la ville verdoyante de Darwin après avoir traversé l’Australie procure une certaine satisfaction. Plus de 3 000 kilomètres et une bonne cinquantaine d’heures de route auront été nécessaires pour faire la route reliant le nord au sud. Aussi, nous sommes arrivés à Darwin avec un apriori des plus favorables. La ville ayant été mainte fois détruite, autant par la seconde guerre mondiale que par de nombreux cyclones, force est de constater qu’il s’agit d’une ville moderne et propre au milieu d’une végétation parfois envahissante.

« Plus de 3 000 kilomètres et une bonne cinquantaine d’heures de route auront été nécessaires pour faire la route reliant le nord au sud. »

De taille réduite car n’accueillant pas plus de 150 000 habitants, Darwin est une ville australienne à taille humaine où la qualité de vie liée aux retombées économiques des mines d’or et de bauxite fait oublier le climat chaud et humide qui y sévit à l’année. Doté d’une population jeune, le centre ville regorge de lieux d’activités nocturnes et de commerces tendances. Seule ombre au tableau, nous avons trouvé l’ambiance générale de Darwin plutôt sans charme et les abords naturels sans beaucoup d’intérêt. La présence récurrente des crocodiles de mer dans cette région à l’eau pourtant splendide n’aura certainement pas aidé.

BON À SAVOIR

ENVERS ET CONTRE TOUT

Représentant un intérêt stratégique pour dissuader les invasions française et hollandaise menaçant le nord du pays, la ville de Darwin a été implantée de manière quasiment artificielle par les anglais durant la première moitié du XIXème siècle. De nombreux forts y ont été construits à cette époque. Pourtant, il n’en reste aujourd’hui aucune trace. Cet épisode symbolise parfaitement l’histoire de la ville de Darwin : toujours importante stratégiquement et économiquement, à chaque fois détruite par les guerres ou les intempéries mais toujours là, envers et contre tout.

« […] Toujours importante stratégiquement et économiquement, à chaque fois détruite par les guerres ou les intempéries mais toujours là, envers et contre tout. »

Ayant dû attendre jusqu’en 2003 pour être reliée par le train au reste du pays, Darwin fait preuve d’un isolement géographique prodigieux. Plus proche de la capitale indonésienne de Jakarta que de sa propre capitale, la ville subit les mêmes conditions météorologiques parfois cauchemardesques. Pour exemple, le cyclone Tracy de 1974 provoqua plus de 65 morts et détruisit 70% des bâtiments en pierre de la ville. 30 000 personnes durent être évacuées par pont aérien vers d’autres villes du pays.

« Pour exemple, le cyclone Tracy de 1974 provoqua plus de 65 morts et détruisit 70% des bâtiments en pierre de la ville. »

Le seul épisode de destruction plus tragique encore eu lieu durant la seconde guerre mondiale, à peine trente ans auparavant. Le 19 février 1942 au petit matin, près de 200 avions japonnais bombardaient la ville pour la réduire en cendres, tuant au passage 243 habitants. Ce premier raid fut le plus meurtrier mais pas le seul des semaines qui suivirent. Rasée deux fois en moins de 35 ans, la ville de Darwin a pourtant réussi à renaître de ses cendres pour offrir le visage moderne et prospère qu’on lui connaît aujourd’hui.

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCESSIBILITÉ    60/100

Etant la plus grande ville du « Territoire du Nord » ainsi qu’un centre économique important de l’Australie, Darwin est accessible facilement compte tenu de son extrême isolement. Comme partout dans le pays, les distances sont gigantesques et il faut bien évaluer le temps nécessaire à un trajet routier ou même en train lorsque l’on ne dispose que de peu de temps pour entreprendre une visite. L’avion est souvent une solution économiquement viable et bien moins chronophage.

Par la route : www.greyhound.com.au – Greyhound Bus (Anglais)

Darwin est située à l’extrémité nord de la Stuart Highway qui traverse quasiment le désert de part en part sur un axe nord-sud. Étant la capitale de l’état, vous pouvez être sûr qu’elle sera toujours bien indiquée, bien souvent des centaines de kilomètres en avance. Pour ceux disposant de leur propre moyen de transport, comptez une trentaine d’heures pour un trajet direct vers Adélaïde. Le bus n’est pas beaucoup moins rapide et a le mérite de continuer sa route de nuit : toutes les villes importantes sont ralliées si vous avez le temps.

Par le rail : www.greatsouthernrail.com.au – Great Southern Rail (Anglais)

Le Ghan est un train mythique qui traverse l’Australie et relie Darwin et Adélaïde. Voir défiler le désert par la fenêtre de ce train mythique fait partie d’une des expériences ferroviaires majeures de notre temps. Prévoyez également l’hébergement en fonction des horaires du train à votre lieu de destination.

Par les airs : www.qantas.com.au – Quantas Airlines

L’avion est un moyen efficace de se rendre à Darwin et ce depuis toutes les grandes villes australiennes. Faites toutefois attention au prix des billets durant les vacances scolaires australiennes. Une fois sur place, un véhicule de location est probablement la meilleure option pour visiter les lieux aux alentours.

ACTIVITÉS     45/100

Rare sont les bâtiments historiques ayant survécu aux conditions météorologiques ou aux dommages de la seconde guerre mondiale. La plupart des sites à visiter sont donc récents et certains manquent un peu de caractère. Pourtant, un certain nombre d’édifices possède un intérêt soit architectural soit pour les éléments d’époque qu’ils contiennent. Concernant la baignade, des précautions sont à prendre pour éviter les méduses-boîtes extrêmement dangereuses et les mortels crocodiles de mer. La période de prédilection des méduses s’étend d’octobre à mai et la baignade en mer est proscrite durant ces dates là. Du vinaigre à asperger abondamment sur d’éventuelles piqûres est disposé le long des plages en cas d’urgence. Concernant les crocodiles, le danger est réel et ce durant toute l’année. Préférez la baignade en lac ou, mieux encore, dans les eaux protégées du lagon artificiel.

Parliament House :

Le parlement est un exemple marquant de bâtiment nouveau offrant une véritable singularité architecturale. En plus de son aspect extérieur caractéristique, l’intérieur peut se visiter gratuitement moyennant une réservation. Vous y apprendrez notamment que le « Territoire du Nord » ne possède pas une pleine indépendance législative mais dépend en partie du gouvernement fédéral australien.

L’esplanade :

Orienté face au sud-ouest, le Bicentenial Park en bord de mer est un lieu relaxant à deux pas du centre ville. Particulièrement agréable au coucher du soleil, cet enclos de verdure est parsemé de fresques et monuments rappelant les épisodes marquants de la ville. Remontez par l’ouest depuis le parlement pour profiter de ces jardins.

Le lagon artificiel et la piscine à vagues :

Au sud-est du centre ville, au bord de la mer et de l’autre côté du parlement, un lagon artificiel ainsi qu’une piscine à vagues ont été construits dans les années 2015 pour permettre la baignade en mer sans risquer de se retrouver nez à nez avec un crocodile ou piqué par une méduse-boite. Certes populaires et donc très fréquentés, ces équipements n’en demeurent pas moins salvateurs durant les périodes de grosses chaleurs.

Aquarium de l’Indo-pacific Marine : www.indopacificmarine.com.au

Ce centre de recherche marine transformé en aquarium a le mérite de présenter ses habitants dans un milieu si fidèle que chaque bassin est devenu un petit écosystème autonome. Le clou du spectacle est une présentation de nuit des récifs artificiels du parc aquatique comprenant un repas de fruits de mer.

Museum & Art gallery of the northern territory :

Ce musée particulièrement bien construit dispose d’expositions impressionnantes sur l’art aborigène de l’état. En plus d’expositions temporaires toujours bien mises en valeur, le détail et la finesse technique des compositions aborigènes présentées dépassent ce qui a pu être montré dans d’autres musées du genre. Le musée se trouve au nord de la ville proche de « Fanny Bay ».

George Brown Darwin Botanic Gardens :

Ce jardin botanique tout a fait agréable dispose d’un parcours éducatif sur l’utilisation des plantes par les aborigènes aussi bien pour la médecine traditionnelle que comme nourriture quotidienne. Le nom du jardin est celui de son ancien conservateur qui a également siégé à la mairie de la ville.

Crocodylus Park : www.crocodyluspark.com.au

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de voir des crocodiles dans leur milieu naturel, rattrapez vous en visitant cette ferme aux crocodiles qui présente de nombreux spécimens imposants. Des tours guidés comprenant le repas des crocodiles se déroulent en fin de matinée et en début d’après-midi.

Restaurant recommandé : www.peewees.com.au – Pee Wee’s

Situé hors de la ville sur la pointe nord-ouest, ce restaurant propose une cuisine australienne des plus savoureuse dans un cadre parfaitement fantastique. Les prix restent accessibles pour un restaurant de ce standing.

Bar recommandé : www.shenannigans.com.au – Shenannigans

Placé à un angle sur « Mitchell Street », ce bar irlandais a pourtant bien saisi l’atmosphère australienne. Les bières à petit prix, les nombreuses activités et même des machines électroniques produisent un savant mélange de ringardise et de bonne ambiance.

Boîte recommandée : www.discoverydarwin.com.au – Discovery

La boîte branchée de la ville avec de nombreux DJs et des évènements toutes les semaines. La clientèle est jeune et plutôt relax car les soirées peuvent commencer aussi tôt qu’un bar mais s’étirer jusqu’au petit matin.

Festivals :

  • BEER CAN REGATTA : Durant le mois de Juillet prend place une folle régate de bateaux à rames fabriqués à base de canettes de bière : sans commentaires.
  • DARWIN FESTIVAL : Pendant deux semaines au mois Août, des expositions artistiques en plein air transforment la ville. Certaines représentations sont gratuites et d’autres payantes.

TARIFS     35/100

Potentiellement la ville la plus chère d’Australie pour ce qui est des dépenses courantes, Darwin pâtit de son isolement géographique et cela se ressent sur le plan économique. Malgré une volonté affichée d’assurer une certaine qualité dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration, les prix restent assez élevés au vu de la qualité de vie générale d’une ville dynamique mais manquant parfois de charme. Enfin, la vie nocturne particulièrement active compte tenu de l’isolement de la ville ne fait pas exception et affiche des prix au-dessus de la moyenne nationale.

HÉBERGEMENT    65/100

Etant la seule grande ville de l’état, Darwin possède inévitablement la plus grande offre d’hébergement. Toutes les bourses pourront y trouver un lit mais, comme toujours en Australie, les backpackers les plus économiques sont généralement des lieux de vie pour les voyageurs travaillant dans la ville. Cela garantit une ambiance indéniable mais ne se prête pas forcément à la détente.

Hébergement petit budget : www.vitina.com.au – Vitina Studio Motel

Pour se reposer avant ou après la longue traversée du désert, voilà un petit motel dont les prix sont accessibles et qui offre toutes les commodités agréables à Darwin dont une belle piscine et certaines chambres équipées de petites cuisines. Certes l’établissement n’est pas en plein centre ville mais cela peut également vous garantir un peu plus de tranquillité.

Hébergement rapport qualité prix : www.mediterraneanhotel.com.au – Mediterranean All Suite Hotel

Situé en plein centre ville, cet hôtel propose néanmoins de nombreux services comme la piscine et le parking pour un tarif honnête. Les chambres sont spacieuses et propres pour garantir un passage reposant. L’hôtel dispose de sa propre agence de réservation si vous souhaitez faire appel à eux pour visiter la région.

Hébergement haut de gamme : Double Tree by Hilton

Hôtel de luxe par la fameuse franchise, cet établissement remplit tous les critères pour un hébergement de qualité dans la ville de Darwin. Sont au rendez-vous : piscine, vue mer depuis les chambres, bar/restaurant et parking pour un séjour agréable.

FRÉQUENTATION    55/100

La ville de Darwin n’est pas particulièrement peuplée pour une capitale et ne compte pas plus de 150 000 habitants. Pourtant, les sites de renommée internationale à proximité peuvent faire augmenter la fréquentation de la ville. Les parcs nationaux comme le Kakadu National Park ou le Litchfield National Park attirent de nombreux touristes étrangers et australiens durant la saison sèche. Les vacances scolaires durant cette période sont sans surprise les semaines les plus chargées.

Meilleure saison :

La région subit deux saisons distinctes. La saison sèche, aussi appelée le « Dry », commence fin Avril et dure jusqu’à la mi-Octobre. Le reste de l’année est occupé par le « Wet », la saison humide qui voit tomber des précipitations importantes qui peuvent nuire à de nombreuses activités touristiques notamment pour la visite de sites naturels.

AUTHENTICITÉ     20/100

Constat mitigé, même si la ville s’efforce d’offrir un visage moderne et dynamique. Ici pas ou peu de bâtiments d’époque mais un urbanisme moderne avec ses avantages et ses défauts. Certes les rues sont propres et rutilantes avec leurs interminables baies vitrées mais la ville ne possède malheureusement ni le charme des quartiers plus anciens de Sydney, ni l’ambition architecturale moderne de Melbourne. Le passage dans la ville reste plaisant mais il y a fort à parier que peu de gens en garderont un souvenir impérissable.

ITINÉRAIRE

QUE FAIRE AUX ALENTOURS

Darwin : Top end de l'Australie
Passage quasiment obligatoire pour qui souhaite traverser le désert, la ville de Darwin permet de se ravitailler avant ou après une grande traversée. Son ambiance relaxante et sa prospérité n'en font pas une étape désagréable mais le voyageur appréciant les villes plus anciennes lui trouvera sûrement un certain manque de charme. Pour vivre la nuit et pratiquer les activités citadines en revanche, il s'agit de la meilleure option à des milliers de kilomètres à la ronde.
Accessibilité60%
Activités45%
Tarifs35%
Hébergement65%
Fréquentation55%
Authenticité20%
POUR
  • Le ravitaillement
  • La végétation
  • La vie nocturne
CONTRE
  • La chaleur
  • Le manque de charme
  • Le risque crocodile
47%Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
7%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

CommentLuv badge